Et puis 29…

29ans, le dernier anniversaire de ma vingtaine, et quelle vingtaine ! Ça fait des mois que je dis à qui veut l’entendre que ça me fait quelque chose, que c’est la dernière ligne droite avant mes 30 ans, bla bla bla.. Et puis finalement, ce matin, rien, pas de déprime, pas de pleurs sous la douche en écoutant Céline Dion, rien de rien.

Comme tout le monde (enfin je pense) je m’étais fait des plans, fixer des “objectifs” avant mes 30 ans je serais une working mum (en fait oui mais non, je bosse de chez moi en gardant mon bébé de 7 mois, en prenant du temps tout les matins et tout les soirs pour partager des moments avec Ezio et Tosca, je me rattrape le soir et très souvent la nuit et en fait j’aime beaucoup ça) et  j’aurais 4 enfants de 1 an d’écart  avant mes 30 ans, et bien non, tout juste 2 de 5 ans d’écart et finalement c’est bien comme ça, j’ai des moments privilégiés avec chacun d’eux et soyons réalistes en terme d’organisation en étant seule avec eux toute la semaine sauf le samedi où papa est là, je deviendrais folle je pense !

J’aurais un poste à responsabilité dans un grand groupe international, et bien non, je suis freelance, je fais plein de trucs différents, je gère mes clients, mes horaires, ma musique (coucou Eminem !!), mes temps de pause et de création et c’est génial !

J’aurais une maison que j’aurais décorée avec soin, et bien non toujours pas ! Mais c’est pas grave, enfin si un peu, l’envie est très forte, tampis ça me laisse le temps de faire 50 tableaux sur pinterest au moins j’aurais fait une très longue recherche et je serais sûre de mes choix le jour où on trouvera LA maison ! Je serais une artiste qui ose montrer ses créations, bon ça c’est un autre sujet, je pourrais, je n’y vais pas, on verra bien.

Je serais une femme sans complexe, sans problèmes de peau, et mes problèmes de santé qui me suivent depuis 6 ans auront disparus, bon toujours pas mais j’y travaille !

Bref, en fait j’avais imaginé toutes ces choses, en pensant que les contraintes temps et financiers ne seraient pas de la partie ou du moins que j’arriverais à les résoudre alors qu’en fait je n’avais pas du tout pensé au plus gros handicap : Moi. Moi, l’empêchée, la complexée, la sans confiance en elle, l’hypersensible, l’autodidacte, la dépressive par moments, bref au bout de ses quelques années j’ai enfin réussi à mettre dehors Bridget Jones pour ME faire de la place et reprendre le contrôle de cette vie qui m’échappait. Et, là ce matin, face à mes 2 bébés, je me suis dit qu’en fait tout ses objectifs/rêves n’était pas réellement ce que je voulais, que ce que je voulais c’était juste être heureuse. Simple, hein ? Mais finalement difficile à trouver !

Et bien moi je l’ai trouvé ce bonheur et je peux enfin dire à 29 ans que je suis heureuse et épanouie, alors oui je n’ai pas toutes ces choses que j’ai énoncées, mais j’ai mes deux amours, un appartement sympa, un boulot que je me suis créé et qui me plait vraiment, un projet fou qui je l’espère verra le jour, un oeil, une voix, de l’humour, et pleins d’autres choses qui sont une évidence aujourd’hui alors que c’était un handicap l’année dernière.

J’ai 29 ans, et j’attends impatiemment de voir ce que cette sagesse retrouvée va pouvoir m’apporter !

 

– Illustration de Bianca Cash –

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *